PARTIE 6 : RELIGIONS COMPARÉES

II. HISTOIRE DES RELIGIONS

Depuis la nuit des temps, la grande majorité des êtres humains a cru en Dieu. Chez les plus anciennes civilisations comme chez les premières sociétés modernes, des religions ayant Dieu comme principal objet d’adoration ont été à la base de la culture humaine. À travers l’Histoire, nier l’existence de Dieu (athéisme) a toujours été le fait d’un petit nombre d’individus. Et ce, jusqu’à l’apparition de la Théorie de l’Evolution et des avancées technologiques du XXème siècle.

Le fait que le concept de Dieu ait grandement varié d’une société humaine à l’autre pousse certains penseurs, et même parfois ceux qui croient en Dieu, à conclure que les religions sont l’œuvre de l’Homme plutôt que celle de Dieu. Selon eux, la religion n’aurait pas d’origine divine, mais dériverait plutôt des superstitions des premiers Hommes. Superstitions existant par manque de connaissances scientifiques. Cependant, des études plus poussées révèlent la présence d’un lien théologique commun à toutes les religions.

En effet, au début du XXème siècle, de nombreuses recherches archéologiques orientées dans le domaine des religions et de leur évolution ont mené à des résultats surprenants. De grands anthropologues tels qu’Andrew Lang et Wilhelm Schmidt ont montré que les religions n’ont que très peu évolué, mais ont plutôt été déformées avec le temps. L’étude des anciennes civilisations et des archives fossiles a mis en lumière que même dans les milieux les plus polythéistes, il y avait toujours Une Divinité Suprême, souvent non représentée, et reconnue comme étant le Dieu-Créateur du Monde et des Hommes. Wilhem Schmidt est surtout célèbre pour avoir entrepris d’immenses et savantes recherches ethnologiques et anthropologiques prouvant l’existence d’un Monothéisme Primitif à l’origine de l’Humanité, précédant sa dégradation postérieure en polythéismes. Stephen Langdon, assyriologue (science qui traite des cultures anciennes), a démontré à travers ses études des anciennes civilisations ayant existé en Mésopotamie, que l’Histoire de la religion est un déclin du monothéisme vers le polythéisme. Il affirme : 

« L’Histoire de la plus ancienne civilisation humaine est un déclin rapide du monothéisme vers un polythéisme extrême et la foi répandue dans les esprits malins. »[1]

Il ajoute :

« Les preuves pointent indéniablement vers un Monothéisme Originel, les inscriptions et les vestiges littéraires des plus anciens peuples sémitiques indiquent…le Monothéisme, et l’origine totémique des religions hébraïques et d’autres religions sémitiques est totalement discréditée. »[2]

L’existence d’un fondement monothéiste et de la croyance en un Être Suprême, semble donc être présente même dans les systèmes religieux les plus panthéistes. Par exemple, le concept de Dieu que l’on retrouve dans l’hindouisme laisse entendre que les humains étaient monothéistes, à l’origine, et qu’ils sont devenus polythéistes à travers divers processus dégénératifs. Malgré les nombreuses divinités et idoles, on retrouve dans l’hindouisme un Dieu Suprême Unique appelé Brahman.  

En somme, tout porte à croire que les religions polythéistes prennent leur fondement dans le monothéisme. De plus, l’intuition nous fait dire que si Cause il existe, alors celle-ci est probablement Une.

Focalisons-nous donc sur les religions monothéistes et faisons un comparatif de celles-ci, pour tenter de comprendre davantage le sujet. Un Monothéisme est une religion qui affirme l’existence d’un Dieu Unique, Créateur de toute chose, Omnipotent, Omniscient et Omniprésent. Il y a dans le monde trois grandes religions ayant Un Seul Dieu tel que décrit : Le Judaïsme, Le Christianisme et L’Islam. Non seulement les partisans de ces religions adorent Un Seul Dieu, mais en plus ils semblent tous adorer Le même !

Judaïsme, christianisme et islam, une même origine :
En effet, ces trois religions ont une Histoire commune et partagent beaucoup de points communs. Par exemple, Jérusalem est une ville Sainte. Également, on retrouve des récits similaires : La création du Monde en 6 jours, l’Histoire d’Adam et Eve, le Déluge…Plusieurs personnages importants sont aussi cités dans les trois textes sacrés : Jésus, l’Ange Gabriel, David, Salomon, Moise, Noé, Abraham, etc… Ces trois religions sont apparues l’une après l’autre. Le Judaïsme vers -1500 avant Jésus-Christ. Ensuite, il y a eu le Christianisme après la naissance de Jésus, c’est-à-dire, l’an 1 après Jésus-Christ. Et enfin, l’Islam, en 622 après Jésus-Christ, il y a 1400 ans.

Les partisans de chacune de ces trois religions s’appuient sur des textes qu’ils estiment sacrés, émanant de Dieu, et ayant pour but de fixer les règles d’adoration, les principes et valeurs à avoir, la bonne conduite à tenir, etc…

La Thora :
Les juifs considèrent la Thora comme étant La Parole de Dieu révélée à Moïse sur le Mont-Sinaï. Elle est composée de 5 livres : La Genèse – L’Exode – Le Lévitique – Les Nombres – Le Deutéronome. Chez les chrétiens, l’ensemble de ces 5 livres est appelé « Le Pentateuque » et constituent les 5 premiers livres de l’Ancien Testament (aussi appelé Bible Hébraïque).

La Bible :
Les chrétiens considèrent la Bible comme étant La Parole de Dieu. Elle est constituée de 2 parties : l’Ancien Testament, et le Nouveau Testament regroupant les écrits relatifs à Jésus et ses disciples.
L’Ancien Testament est composé de :
Pentateuque (= Thora) – Les Livres Historiques – Les Hagiographes – Les Prophètes.
Le Nouveau Testament est composé de :
Les quatre Évangiles (Évangiles selon Matthieu, Marc, Luc, Jean) – Les actes des Apôtres – 14 épîtres – d’autres épîtres – L’Apocalypse.

Le Coran :
Les musulmans considèrent le Coran comme étant La Parole de Dieu révélée à Mohamed. Contrairement à la Thora et à la Bible, le Coran n’est pas un ensemble de plusieurs livres . Il ne constitue qu’un seul livre, en arabe, langue de Mohamed. Mais il en existe des traductions en plusieurs langues.

  JUDAISME CHRISTIANISME ISLAM
Livre Saint : Thora Bible Coran
Composition du Livre Saint : Pentateuque : – La Genèse – L’Exode – Le Lévitique – Les Nombres – Le Deutéronome Ancien Testament : – Pentateuque (= Thora) – Livres Historiques – Hagiographes – Les Prophètes   Nouveau Testament : – Les 4 Évangiles – Actes des Apôtres – 14 épîtres – D’autres épîtres – L’Apocalypse           Coran

Le contenu du Livre Saint doit rester intact, sans erreurs ni falsifications :
Partant du principe qu’il existe un Créateur, si toutefois Il avait décidé de se manifester par le biais d’un « Livre Saint », ce n’est autre que dans le but de s’adresser à nous. Lorsqu’un fabricant construit une machine et qu’il met à disposition un mode d’emploi, le but de ce mode d’emploi est de permettre aux utilisateurs de comprendre cette machine. De même, dans l’hypothèse où le Créateur nous a mis un « Livre Saint » à disposition, l’objectif de celui-ci est de nous permettre d’apprendre à Le connaître, nous parler de Lui, Ses attentes, Ses prescriptions à suivre, Ses recommandations, Ses interdits, la bonne conduite à avoir, etc…

De ce fait et par définition même, peu importe la période à laquelle ce « Livre Saint » a été révélé, le contenu de celui-ci doit avoir été parfaitement conservé, préservé de modifications et falsifications. Sinon, si le contenu de Ce Livre est altéré, comment considérer qu’il s’agit-là exactement et en tout point de LA Parole de Dieu ? Comment bien saisir qui Il est, ce qu’Il veut, Ses ordres et attentes, etc… Il serait naturellement impossible de trouver toutes ces informations dans un Livre modifié, falsifié. Car dans ce cas, comment dissocier les Paroles Divines des falsifications humaines ?

Si le but de la religion est de permettre à Dieu de s’adresser à Ses créatures à travers un « Livre Saint », en constatant des erreurs, des falsifications, comment prétendre que « Ce Livre » en question est véritablement SA Parole ? Et comment être sûr que les ordres prescrits sont les bons ? Qu’ils n’ont pas été modifiés par l’être humain ? Imaginons un professeur absent qui transmettrait, par le biais d’un collègue à lui, une lettre à ses élèves leur indiquant les devoirs à faire. Comment considérer que ce sont bien les volontés du professeur si cette même lettre est mal retranscrite, a subi des modifications, comprend des erreurs, des contradictions, des falsifications ? Les élèves ne sauraient alors quoi faire et ne comprendraient plus rien aux attentes de leur enseignant. Ne discerneront plus les réels devoirs du reste.

Il en est de même pour « Le Livre Saint » : Il constitue la base sur laquelle le croyant est supposé s’appuyer pour bâtir sa foi en Dieu, sa croyance, ses convictions. C’est aussi Ce Livre qu’il utilise pour obéir à son Créateur et mettre en application Ses ordres et recommandations, qu’il se prive et fait des concessions, qu’il s’abstient des interdits dictés, etc…

Également, une chose capitale : Comment connaître Dieu et se faire une idée juste de Lui en se basant sur un « Livre Saint » contenant des contradictions, des falsifications, des erreurs ? Ce n’est pas possible. Si « Son Livre » contient des erreurs, nous aurons alors une vision erronée du Créateur. Et alors, où serait le bien-fondé d’avoir une vision biaisée de Celui que l’on est censé adorer ? Et pour qui l’on est supposé faire des concessions et sacrifices ? Aucun bien-fondé naturellement ! Si tant est que Dieu a révélé un « Livre Saint » aux êtres humains, notre vision de Lui ne peut se faire que sur la base d’un contenu intact de ce « Livre Saint », inaltéré et parfaitement conservé.

De plus, si le « Livre Saint » supposé émaner de Dieu contient des erreurs ou modifications, toute personne sincère dans son adoration pourrait légitimement se sentir frustrée, dupée, trompée par la fausseté du contenu de ce « Livre Saint ». Peut-être même ressentir de la colère, du mépris, du dégoût pour Le Créateur. Car elle aurait l’impression d’avoir fait « tout ça pour rien ».

Et enfin, un « Livre Saint » supposé venir du Créateur mais contenant des erreurs, des contradictions, des falsifications, laisse entendre une chose contraire même à la conception du Dieu Parfait, Omnipotent, Capable de tout et en toute circonstance. Lui qui a été capable de créer l’Univers et tous ce qu’il contient, de faire en sorte que tout soit parfaitement réglé et finement ajusté pour nous permettre de vivre dans conditions saines et agréables. De créer le temps, une notion inexplicable mais omniprésente dans notre esprit. De créer les animaux dans leurs formes les plus variées, chaque espèce se distinguant des autres par des particularités et spécificités remarquables. De créer l’ADN, un langage hautement sophistiqué que même les plus grands programmeurs informatiques ne sauraient élaborer…et pourtant contenu dans un volume bien plus petit encore qu’une tête d’épingle ! De nous créer nous les êtres humains, avec ce qui nous distingue particulièrement…la raison…une caractéristique si difficile à expliquer certes, mais sans quoi nous ne pourrions produire ce genre de réflexions ! Ce même Créateur n’aurait pas été en mesure de nous mettre à disposition un Livre Saint au contenu rigoureusement conservé, inaltéré, non falsifié ? Cela n’aurait pas de sens ! Car d’un côté on aurait un Dieu Capable de choses incroyables, impensables. Et d’un autre côté, ce même Dieu incapable de choses bien plus simples. Deux idées contraires, contradictoires…

Je veux simplement en venir au fait que pour considérer un Livre comme étant « La Parole de Dieu », celui-ci ne doit contenir aucune erreur, aucune modification, aucune contradiction. Son contenu doit avoir été rigoureusement conservé et préservé de toute modification humaine. Une démarche rationnelle ne peut accepter l’idée de suivre les prescriptions et ordres divins contenus dans un Livre comprenant des ajouts humains, et ensuite prétendre que ce même Livre est La Parole exclusive du Créateur. Aucune foi, aucune conviction, aucune croyance profonde ne peut être bâtie à partir d’un « Livre Saint » falsifié, erroné, modifié.

Donc, pour se faire une idée précise d’une religion et au plus proche de la réalité, la meilleure chose à faire est d’étudier « Le Livre Saint » de cette religion. Car par définition même, chacune des 3 religions monothéistes considère que « Livre Saint » constitue « La Parole de Dieu » inaltérée.

Arrêtons-nous donc sur « Le Livre Saint » de chaque religion pour voir quel travail de conservation a été effectué, et quel(s) livre(s) pourrions-nous considérer comme crédibles et provenant de Dieu. Chacune des trois religions monothéistes possède un recueil d’Écritures qui lui est propre. Ces Écrits constituent le fondement de la foi de tout croyant. Qu’il soit juif, chrétien ou musulman. Ils sont pour chacun de ceux-ci la transcription matérielle d’une Révélation divine.

Le judaïsme a pour Livre Saint la Thora, révélée au Prophète Moïse, et n’accepte aucune révélation postérieure à la sienne. Autrement dit, les juifs considèrent que La Parole de Dieu est la Thora et rien d’autre. Ni le Nouveau Testament, ni le Coran ne constituent pour eux un support divin sur lequel fonder sa foi.

Le christianisme a pour écritures saintes l’Ancien et le Nouveau Testament. Les principaux livres de ce dernier sont les quatre Évangiles, relatant la vie de Jésus et l’enseignement de ses disciples. Le christianisme ne prend pas en considération une révélation postérieure à Jésus et à ses Apôtres. Il élimine donc à ce titre le Coran et ne l’estime pas être La Parole de Dieu.

Venu six siècles après Jésus, le Coran reprend de très nombreuses données de la Thora et des Évangiles en les citant fréquemment. Il prescrit également de croire aux Écritures antérieure à lui. Cependant, le Coran relate l’altération et la falsification par les Hommes des précédents Livres Saints. En ce sens, les musulmans se basent sur le Coran pour fonder leur foi, considérant que c’est La Seule Parole de Dieu inaltérée et non falsifiée depuis sa révélation. Ils estiment que la Thora (révélée à Moïse) et l’Evangile (révélée à Jésus) étaient La Parole de Dieu du temps de leur prophète respectif. Mais que ces Livres Saints ont été altérés, changés, et ont subi des modifications humaines telles qu’ils ne peuvent plus être utilisés pour fonder leur foi en Dieu.

En somme :
→ Judaïsme : Thora = Le seul Livre Saint révélé par Dieu. Le Nouveau Testament et le Coran non.
→ Christianisme : Ancien (incluant la Thora) + Nouveau (dont Évangiles) Testament = Les Livres Saints révélés par Dieu, le Coran non.
→ Islam : Le Coran = Le seul Livre Saint inaltérée et inchangée depuis sa révélation. La Thora et les Évangiles étaient des Livres Saints, mais ont été falsifiée par l’Homme au point de ne plus s’en servir pour fonder sa foi car contenant des erreurs et modifications.

Comme expliqué plus haut, d’un point de vue cohérent, pour fonder sa foi en Dieu il faut se baser sur un Livre dont le contenu est intact, inaltéré et au contenu parfaitement conservé. Afin de s’assurer qu’il s’agit-là uniquement de « La Parole de Dieu » émanant bien de Dieu Lui-même et non de volontés humaines. Sinon, des doutes peuvent naître…et bâtir sa foi sur des doutes est totalement incohérent, insensé !

Quelle est donc l’authenticité des prétendues « Paroles de Dieu » que nous possédons aujourd’hui ? Cette question implique une étude du contexte de rédaction des Écrits et de leur transmission jusqu’à nous. Prenons donc le temps de nous arrêter sur le travail de conservation de ces Écritures, et voyons ce qui peut en être déduit sur l’authenticité de chacun de ces livres…


[1] Stephen H. Langdon, Semitic Mythology, Mythology of All Races, vol. no. V, Archaeol. Instit. Amer., 1931, p. xviii.
[2] Stephen H. Langdon, The Scotsman, 18 novembre 1936

V. CONCLUSION

Les calculs de probabilité démontrent que nous ne sommes pas le fruit du hasard, et qu’il existe très probablement un Créateur à l'origine...
Lire la suite
7 février 2021

IV. CONSERVATION DU CORAN 2/2

2 – Conservation écrite du Coran : En plus d'avoir été rigoureusement appris par cœur, l’intégralité du Coran a été mise par écrit...
Lire la suite
7 février 2021

IV. CONSERVATION DU CORAN 1/2

La Bible est composée de plus ou moins 70 Livres, Ancien et Nouveau Testament compris (nombre pouvant varier fonction des versions de la...
Lire la suite
7 février 2021

III. CONSERVATION DE LA BIBLE 2/2

6 – Contradictions dans le Nouveau Testament : 1er exemple : En comparant la généalogie de Jésus fixée dans l'Évangile de Matthieu (chap. 1) avec...
Lire la suite
7 février 2021

III. CONSERVATION DE LA BIBLE 1/2

La Bible est composée de l'Ancien et Nouveau Testament. L'étude des Écritures sous l'aspect de la critique des textes est très récente en...
Lire la suite
6 février 2021

I. INTRODUCTION

Au vu des diverses improbabilités scientifiques soulevées, il serait à présent difficile de croire que l'apparition de l'Univers, de la vie, de l'être...
Lire la suite
6 février 2021
Télécharger le livre

Pour toute question, remarque, critique constructive, autre : lasciencemeneaallah@gmail.com

I. INTRODUCTION

admin9815 07 février 2021

Mohamed est né vers 570 après J.C, dans une ville de la péninsule arabique appelée...

II. CORAN ET SCIENCE 1/12

admin9815 07 février 2021

1 – L'Univers a un début : Comme expliqué dans la Partie 1, jusqu’au début des...

II. CORAN ET SCIENCE 2/12

admin9815 07 février 2021

3 – Théorie du Big-Bang :   Il est communément admis que l’Univers est né il...

II. CORAN ET SCIENCE 3/12

admin9815 07 février 2021

5 – Orbite de la Lune et du Soleil : En mécanique physique, une orbite est la trajectoire que dessine dans...

II. CORAN ET SCIENCE 4/12

admin9815 07 février 2021

7 – Composition de l'atmosphère terrestre :  Ce qui se situe au-dessus de notre tête...

II. CORAN ET SCIENCE 5/12

admin9815 07 février 2021

8 – Rôle de l'atmosphère : D'importantes études ont été menées ces dernières décennies pour...

II. CORAN ET SCIENCE 6/12

admin9815 07 février 2021

9 – Le ciel doté de retour : Comme expliqué plus haut, le ciel terrestre est...

II. CORAN ET SCIENCE 7/12

admin9815 07 février 2021

10 – La formation du Fer et l'importance de ce métal : Les découvertes astronomiques modernes...

II. CORAN ET SCIENCE 8/12

admin9815 07 février 2021

11 – Rôle des montagnes : Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des « bosses »...

II. CORAN ET SCIENCE 9/12

admin9815 07 février 2021

12 – L'eau c'est la vie : L’eau est un élément indispensable à la Vie, à...

II. CORAN ET SCIENCE 10/12

admin9815 07 février 2021

14 – La sexualité chez les plantes : L’existence d’une sexualité chez les plantes n’a pas...

II. CORAN ET SCIENCE 11/12

admin9815 07 février 2021

16 – Les abeilles : Dans les colonies d’abeilles, à chacune des nombreuses abeilles est assignée...

II. CORAN ET SCIENCE 12/12

admin9815 07 février 2021

17 – Le mensonge contrôlé par le lobe préfrontal du cerveau : Que se passe-t-il dans...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 1/3

admin9815 07 février 2021

La reproduction humaine est un sujet sur lequel toute œuvre humaine ancienne, à partir du...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 2/3

admin9815 07 février 2021

2 – La formation des os et de la chair : Un autre élément important contenu...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 3/3

admin9815 07 février 2021

J’ai conscience de deux choses : → D'une part, les lacunes liées à la non-maîtrise de...

IV. CONCLUSION

admin9815 07 février 2021

Toujours dans cet état d'esprit rationnel, cohérent et logique que l'on s'impose depuis le début...