PARTIE 5 : LES CROYANTS SONT-ILS IRRATIONNELS ?

II – MON CERVEAU, MON ENNEMI

Malgré ses incroyables capacités, la faillibilité du cerveau n’est pas à démontrer, elle est notoire. Par exemple, il est connu que le cerveau est pollué par d’innombrables biais perturbant le raisonnement. Mais pas seulement. Les sens également. Car le cerveau est connecté au corps. Et les sens du corps sont bridés et perturbés.

1 – Ma perception est bridée…

Par exemple, nous sommes incapables de voir certaines longueurs d’onde comme les ultra-violets et les infrarouges. Et également incapables d’entendre certaines fréquences sonores comme les ultrasons et les infrasons. Ainsi, mon cerveau qui traite les informations transmises par mon corps bridé, sera lui-même bridé et me donnera l’impression que ces choses (lumières, sons, etc…) n’existent pas. Mon cerveau va me donner l’impression que la réalité se limite à ce que je perçois. Or, la réalité continue au-delà de la limite de mes sens. Certains animaux peuvent voir les ultra-violets alors que l’Homme ne les perçoit pas. Idem, la perception des couleurs par le chat est différente de celle de l’être humain.

Il en va de même pour les autres sens, ils sont bridés par le corps. Et on peut y ajouter les émotions. Certaines ne peuvent être ressenties, comme un bébé ne peut ressentir les émotions d’un adulte.

Ma perception est limitée par mon corps. Il m’empêche de voir ce qui est très petit comme les microbes, et très grand comme les autres galaxies. Je ne peux voir ces choses-là qu’à l’aide d’outils hautement sophistiqués. Qui eux-mêmes sont limités par l’avancé technologique ou la physique.

Mon point de vue est finalement très restreint et limité par mon corps, par mon cerveau, par ma perception du monde, etc…

Par ailleurs, je n’ai en plus accès qu’à une toute petite partie de l’Univers.

2 – Ma lucidité est bridée…

Lorsque nous étions enfant, nous n’avions pas la même lucidité qu’aujourd’hui. Car celle-ci augmente avec l’âge, puis diminue en âge avancé. Durant ma vie, je vais donc atteindre un pic de lucidité. Ce pic est infranchissable car il correspond au maximum de ma lucidité. Celle-ci est donc limitée. Du coup, je n’ai pas une lucidité complète sur le monde, je n’ai qu’une lucidité bridée. Mais je ne m’en rend pas compte. Tout comme lorsque j’étais enfant je ne m’en rendais pas compte. Tout comme un chat ne se rend pas compte que sa lucidité est bridée.

Avec une lucidité bridée (à un niveau indéterminable…peut être juste 1%…ou peut être plus…qui sait…), comment puis-je être certain d’avoir une vision exacte de la réalité ? Comment savoir que je ne suis pas comme un chat ?

3 – Mon raisonnement est bridé…

De la même façon, mes raisonnements sont bridés par les limites du cerveau. Mon cerveau m’empêche d’accéder à certains raisonnements (notion d’éternité par exemple). Il m’impose également une « vitesse limite de raisonnement ». Il m’empêche de produire plusieurs raisonnements à la fois…etc…Mon raisonnement est aussi bridé par mes connaissances, mon vocabulaire, mes connecteurs logiques, etc…

En somme :
Ma perception est bridée.
Ma lucidité est bridée.
Mon raisonnement est bridé.
Mais pas seulement…Ils sont aussi perturbés !

4 – Ma perception est perturbée…

En effet, mon cerveau peut me faire voir des choses qui n’existent pas. Ex : hallucinations, illusions d’optique, rêves, etc…Tous les sens peuvent être impactés par ces perturbations. Hallucinations auditives, sensation d’avoir mal alors qu’il n’en n’est rien, etc…Les personnes qui entendent des voix alors que le lieu est silencieux, cette impression est produite par leur cerveau. C’est lui qui fait croire qu’il y a du bruit. Ainsi leur perception du monde peut être perturbée.

Exemple d’illusion d’optique :

Tout en fixant le point central, lorsque l’on avance ou que l’on recule, on a l’impression que les deux roues tournent. C’est en réalité mon cerveau qui perturbe ma perception.

Pire encore, il peut donner l’impression que l’âme sort du corps → Projection astrale. Il peut aussi me cacher des choses qui existent. Ex : Effet Troxler, effet Lubow, etc…

Effet Lubow ou « inhibition latente » : Lorsque l’on est concentré sur une chose, notre cerveau va supprimer ce qui se passe autour. Par exemple, si je me retrouve une heure dans une pièce avec une horloge qui fait « TIC TAC », je n’entendrais pas le bruit de l’horloge pendant 1 heure mais uniquement les quelques premières minutes. Tout le reste du temps, mon cerveau va supprimer le « TIC TAC » et ne me le fera plus entendre.

TIC TAC

Effet Troxler : En fixant continuellement le point rouge centrale, au bout d’un certain temps l’anneau bleu commencera à disparaître peu à peu. C’est en réalité le cerveau qui cache l’anneau bleu. Notre cerveau peut donc nous cacher des choses qui existent !

5 – Ma lucidité est perturbée…

Mon cerveau peut diminuer ma lucidité au point de ne plus me rendre compte que je suis en train de rêver par exemple. Au point de me faire croire que mon rêve est réalité. Je peux rêver chaque soir que je vole, chaque fois, mon cerveau me piégera à nouveau. Bien que chaque soir avant de dormir je peux me « préparer » en me disant « je sais qu’il s’agira d’un rêve et que ce n’est pas la réalité ». Mais pourtant, à chaque fois mon cerveau fabrique un rêve, me fait perdre en lucidité et me faire croire que c’est la réalité. Si l’on fait le cumule des heures passées à rêver durant notre sommeil, on se rend compte que l’on passe des années entières dans un monde imaginaire, inventé de toute pièce par notre cerveau. Celui-ci peut donc diminuer notre lucidité au point de ne plus déceler le vrai du faux.

Même éveillé, ma lucidité peut également baisser de façon drastique à cause de mes sentiments. Lorsqu’une personne éprouve de l’amour, elle ne voit plus qu’une image idéalisée de l’autre (l’amour rend aveugle). En éprouvant de la jalousie je peux dire des choses que je ne pense pas. Une femme excessivement jalouse ne peut pas faire preuve de discernement car sa lucidité a disparu. Ses sentiments ont donc impactés sa lucidité qui en est perturbée.

La perte de lucidité peut aller encore plus loin…lorsqu’une personne est en colère, son cerveau peut diminuer sa lucidité au point de lui faire faire des choses qu’elle ne veut pas réellement faire. L’exemple du crime passionnel illustre bien ces propos. Mon cerveau peut aussi durant mon sommeil réveiller mon corps sans me rendre ma lucidité. Je me mets ainsi à faire des choses que je ne veux pas réellement faire (somnambulisme). Lorsque je consomme de l’alcool, mon cerveau peut brouiller ma lucidité et encore une fois je peux faire des choses sans le vouloir. Mon cerveau me rend faible en présence de pulsions. Il peut inhiber la lucidité au point d’inciter une personne à violer par pulsions sexuelles, puis regretter derrière. Mon cerveau peut me rendre dépendant de certaines choses, quand bien même elles sont nocives. Il va donc me forcer à faire des choses que je ne veux pas forcément faire, comme fumer par exemple.

6 – Mon raisonnement est perturbé…

Le cerveau est truffé de biais cognitifs. Wikipédia en dénombre 196. 125 biais de décision, de croyance, de comportement, 29 biais sociaux et 42 biais de mémoire. Certains biais peuvent fausser le raisonnement ou l’appréhension de la réalité. Exemples :

→ Biais de confirmation : Mon cerveau va me faire davantage prendre en considération ce qui confirme ma croyance. Ce qui contredit ma croyance peut carrément être supprimé par mon cerveau (dissonance cognitive). Ce biais cognitif perturbe mon raisonnement et peux ainsi m’empêcher de voir la réalité.

→ Effet de halo : Mon cerveau va m’empêcher de faire des nuances et va généraliser mes premières impressions. Une personne sur qui l’on a un a priori positif/négatif, on retiendra davantage de lui ce qui confirme notre a priori. Ainsi un raciste ne retiendra pas toutes les fois où il a vu des arabes faire des bonnes actions mais ne retiendra que le mauvais. Ce biais perturbe le raisonnement et la réalité est ainsi brouillée.

→ Biais du survivant : Mon cerveau va me faire généraliser à partir d’un échantillon qui a survécu à un certain processus de filtrage, et donc qui n’est pas représentatif. Par exemple une femme inscrite sur une application de rencontres déduira que les hommes ne s’intéressent aux femmes que pour leur corps. Or, la plupart des hommes inscrits sur ce genre d’application ne s’intéressent effectivement qu’au corps de la femme. Et comme elle n’a rencontré que ce genre d’hommes via cette application, elle généralisera cette opinion à tous les hommes. L’application a comme filtré cette catégorie d’hommes. Ce biais perturbe ses conclusions sans même qu’elle ne s’en rende compte.

En somme :
Ma perception est bridée et perturbée.
Ma lucidité est bridée et perturbée.
Mon raisonnement est bridé et perturbé.

Mais ce n’est pas tout…le cerveau rend aussi l’individu en proie à toutes sortes de manipulations extérieures.

7 – Mon cerveau est malléable et manipulable…

Le cerveau est devenu tellement malléable et manipulable, qu’est devenue à la mode une discipline consistant à développer l’esprit critique et à purifier son cerveau de ces nombreux biais : la zététique.

Schéma représentant la zététique vue par un zététicien

La zététique permettrait de purifier le cerveau et de le nettoyer de nombreux biais pouvant exister, permettant ainsi d’avoir une bonne hygiène mentale. Ainsi les zététiciens raisonnent en moyenne plus correctement. Ils restent cependant victimes de certains biais, notamment dus à l’allergie qu’ils développent envers les croyances et religions. Car à forcer de se « nettoyer » le cerveau, ils deviennent sceptiques. Et en voyant des gens non sceptiques que sont les croyants, cela créent en eux d’autres biais.

8 – Le conditionnement…

La malléabilité du cerveau rend possible le conditionnement. Ce conditionnement peut imposer à l’individu des idées qu’il n’aurait peut-être pas adopté de lui-même. En particulier au début de sa vie (plasticité neuronale), on peut endoctriner un enfant très facilement. Le conditionnement est tellement puissant qu’un peuple entier peut aller jusqu’à vénérer son propre dictateur. Par conditionnement, il est possible de façonner les esprits de n’importe quelle manière.

Même sans volonté de conditionnement, l’environnement (société, contexte familial, regard des autres, etc…) agit tout seul comme un conditionnement, rendant impossible à toute personne voulant se façonner soi-même, tout seul, de s’extraire de tout conditionnement. Ainsi, mes pensées sont le fruit de moi-même, mais influencées par mon environnement.Elles sont donc le résultat de mon cerveau conditionné. Le conditionnement est omniprésent durant notre vie, de différentes façons. Son efficacité prouve la malléabilité du cerveau qui n’est donc pas imperméable aux influences extérieures. Il y est au contraire complètement perméable. Le cerveau n’est pas une forteresse mais une passoire. Outre sa malléabilité, le cerveau ne nous protège pas des manipulations. Voici quelques exemples :

→ La séduction : Il existe carrément des « coachs en séduction » qui expliquent les ruses pour manipuler l’esprit d’une femme et lui donner envie de vous. S’est développée aussi la mode de la « drague de rue ». Ces manipulations vont créer du désir chez la femme, qu’elle n’aurait pas eu sans. Mon cerveau peut donc me trahir et me faire désirer ce que je ne désire pas.

→ La publicité : Même principe. Par manipulations mentales, le publicitaire crée chez l’individu le désir ou le besoin d’un produit qu’il ne désirait pas ou dont il n’avait pas besoin. Les ruses sont souvent subtiles et peuvent même être subliminales, imperceptibles. Mon cerveau peut donc me créer des désirs et besoins de façon artificielle.

→ La rhétorique : Par des manipulations de langage, je peux être amené à adhérer à un discours auquel je n’aurais jamais adhéré sans ces manipulations. Mon cerveau ne va pas me faire adhérer au discours le plus véridique, mais il va essayer de me faire adhérer au discours du meilleur orateur.

→ Le sophisme : Un sophisme est un argument ou un raisonnement faux malgré une apparence de vérité. Les sophismes sont très répandus et peuvent même être employés involontairement. Mon cerveau va me donner l’impression qu’un raisonnement est correct en me cachant le vice qu’en réalité celui-ci est faux. Mon cerveau ne me protège pas des sophismes, il essaie au contraire de me faire tomber dedans, et je dois donc fournir un effort intellectuel pour tenter de m’en protéger moi-même et ainsi pallier la trahison de mon propre cerveau.

En conclusion, la perception, la lucidité et le raisonnement de notre cerveau sont bridés et perturbés. De plus, celui-ci est malléable, conditionné par l’environnement, et sujet à diverses manipulations. Notre cerveau est donc souvent un ennemi plus qu’un ami.

V – CONCLUSION

→ L'irrationnel n'est pas synonyme de faux, et il peut être accessible par une fuite. Pour le croyant, « Le Livre Saint » étant une...
Lire la suite
6 février 2021

IV – QU’EN EST-IL DE LA DÉMARCHE DE L’ATHÉE ?

Nous venons de voir que la démarche du croyant est totalement cohérente, rationnelle. Mais qu'en est-il de la démarche de l'athée ? Il rejette...
Lire la suite
6 février 2021

III – UNE DEMARCHE RATIONNELLE

1 - LE DEREGLEMENT DES BOUSSOLES Le cerveau est un formidable outil de calcul et raisonnement, mais il a tout de même des...
Lire la suite
6 février 2021

I – CHAMP DE RATIONALITÉ

Il ne faut pas confondre la rationalité et le vrai :→ Une chose rationnelle peut être fausse.→ Une chose vraie peut être irrationnelle.→ La...
Lire la suite
6 février 2021
Télécharger le livre

Pour toute question, remarque, critique constructive, autre : lasciencemeneaallah@gmail.com

I. INTRODUCTION

admin9815 07 février 2021

Mohamed est né vers 570 après J.C, dans une ville de la péninsule arabique appelée...

II. CORAN ET SCIENCE 1/12

admin9815 07 février 2021

1 – L'Univers a un début : Comme expliqué dans la Partie 1, jusqu’au début des...

II. CORAN ET SCIENCE 2/12

admin9815 07 février 2021

3 – Théorie du Big-Bang :   Il est communément admis que l’Univers est né il...

II. CORAN ET SCIENCE 3/12

admin9815 07 février 2021

5 – Orbite de la Lune et du Soleil : En mécanique physique, une orbite est la trajectoire que dessine dans...

II. CORAN ET SCIENCE 4/12

admin9815 07 février 2021

7 – Composition de l'atmosphère terrestre :  Ce qui se situe au-dessus de notre tête...

II. CORAN ET SCIENCE 5/12

admin9815 07 février 2021

8 – Rôle de l'atmosphère : D'importantes études ont été menées ces dernières décennies pour...

II. CORAN ET SCIENCE 6/12

admin9815 07 février 2021

9 – Le ciel doté de retour : Comme expliqué plus haut, le ciel terrestre est...

II. CORAN ET SCIENCE 7/12

admin9815 07 février 2021

10 – La formation du Fer et l'importance de ce métal : Les découvertes astronomiques modernes...

II. CORAN ET SCIENCE 8/12

admin9815 07 février 2021

11 – Rôle des montagnes : Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des « bosses »...

II. CORAN ET SCIENCE 9/12

admin9815 07 février 2021

12 – L'eau c'est la vie : L’eau est un élément indispensable à la Vie, à...

II. CORAN ET SCIENCE 10/12

admin9815 07 février 2021

14 – La sexualité chez les plantes : L’existence d’une sexualité chez les plantes n’a pas...

II. CORAN ET SCIENCE 11/12

admin9815 07 février 2021

16 – Les abeilles : Dans les colonies d’abeilles, à chacune des nombreuses abeilles est assignée...

II. CORAN ET SCIENCE 12/12

admin9815 07 février 2021

17 – Le mensonge contrôlé par le lobe préfrontal du cerveau : Que se passe-t-il dans...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 1/3

admin9815 07 février 2021

La reproduction humaine est un sujet sur lequel toute œuvre humaine ancienne, à partir du...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 2/3

admin9815 07 février 2021

2 – La formation des os et de la chair : Un autre élément important contenu...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 3/3

admin9815 07 février 2021

J’ai conscience de deux choses : → D'une part, les lacunes liées à la non-maîtrise de...

IV. CONCLUSION

admin9815 07 février 2021

Toujours dans cet état d'esprit rationnel, cohérent et logique que l'on s'impose depuis le début...