PARTIE 7 : LE CORAN CONFRONTÉ A LA SCIENCE

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 3/3

J’ai conscience de deux choses :

→ D’une part, les lacunes liées à la non-maîtrise de la langue arabe peuvent laisser sceptique. Car après tout, il pourrai être pensé qu’il s’agit-là de simples traductions aléatoires et interprétations subjectives, arbitraires. Dans le seul but de trouver un caractère divin au Coran. Bien que des bases solides en arabe ne laissent place à aucun doute quant au sens des versets, j’entends ce scepticisme.

→ Et d’autre part, l’embryologie est un domaine très complexe, nécessitant un gros bagage scientifique, des connaissances solides. D’où d’ailleurs, la difficulté à synthétiser et vulgariser un tel sujet de façon simple et compréhensible de tous.

Compte tenu de ces deux barrières (linguistique et connaissances), je propose de prendre connaissance des avis d’Hommes de Science, ayant eu à leur disposition les deux bagages, scientifique et linguistique. Après tout, les embryologistes ayant étudié l’arabe ne seraient-ils pas les plus à même d’avoir un avis des plus justes sur la question ?

Le professeur émérite Keith Moore (1925 – 2019) est l’un des scientifiques les plus en vue dans les domaines de l’anatomie et de l’embryologie. Il est l’auteur de l’ouvrage intitulé The Developing Human [L’humain en développement], traduit en huit langues. Ce livre constitue une référence scientifique dans le domaine, et a même été choisi par un comité spécial aux États-Unis comme le meilleur livre rédigé par un seul auteur. En 1984, il reçut un des prix les plus distingués attribués dans le domaine de l’anatomie au Canada, le J.C.B. 

En 1980, le Dr Moore a été invité en Arabie Saoudite pour donner des conférences sur l’anatomie et l’embryologie à l’Université King Abdulaziz. Pendant qu’il était là-bas, Moore fut sollicité par le comité d’embryologie de l’Université pour aider à interpréter certains versets du Coran et hadiths (rapports fidèles transmis par les compagnons du prophète Mohamed sur ce que ce dernier a dit, fait, ou approuvé) faisant référence à la reproduction humaine et au développement embryonnaire.

Après de longues études approfondies, il fut particulièrement étonné de l’exactitude scientifique des déclarations faites dans le Coran. En 1981, au cours de la 7ème conférence médicale à Dammam, en Arabie Saoudite, le professeur Moore déclara :

« Ce fut pour moi un grand plaisir que d’aider à clarifier les passages du Coran qui parlent du développement humain. Il ne fait aucun doute, à mon esprit, que ces passages ont été révélés à Mohamed par Dieu, parce que la presque totalité de ces connaissances n’ont été découvertes que plusieurs siècles plus tard. Pour moi, cela constitue une preuve que Mohamed était un messager de Dieu ». 

On posa donc au professeur Moore la question suivante: « Cela signifie-t-il que vous croyez que le Coran est la parole de Dieu ? ».  Il répondit: « Je n’ai aucun problème à l’accepter. »

Il déclara également :

« Due au continuel processus de modification au cours du développement, la classification des stades de l’embryon humain est complexe. C’est pourquoi nous considérons que nous pourrions développer un nouveau système de classification en utilisant les termes mentionnés dans le Coran et la Sounnah [ce que Mohamed a dit, fait, ou approuvé]. Le système proposé est simple, complet, et en conformité avec les connaissances embryologiques actuelles. L’étude approfondie du Coran et des hadiths [rapports fidèles transmis par les compagnons du prophète Mohammed sur ce que ce dernier a dit, fait, ou approuvé] durant les quatre dernières années a révélé un système de classification des embryons humains qui est très étonnant du fait qu’il date du septième siècle de notre ère. Bien qu’Aristote, le fondateur de la science de l’embryologie, eût découvert, en étudiant des œufs de poules, au quatrième siècle avant J.-C., que les embryons de poussins se développent par stades, il n’a jamais donné de détails sur ces stades. D’après ce que nous savons sur l’Histoire de l’embryologie, il y avait très peu de connaissances sur les stades et la classification des embryons humains avant le vingtième siècle. Pour cette raison, les descriptions de l’embryon humain que l’on retrouve dans le Coran n’ont pu être basées sur les connaissances scientifiques du septième siècle. Donc la seule conclusion raisonnable est que ces descriptions ont été révélées à Mohamed par Dieu. Il ne pouvait connaître de tels détails parce qu’il était illettré et n’avait absolument aucune formation scientifique. »

Comment expliquer que le Dr Moore, embryologiste de renom, ait pu conclure au caractère divin du Coran ?

Le docteur Persaud, professeur d’anatomie, de pédiatrie, d’obstétrique-gynécologie et des sciences de la reproduction à l’Université du Manitoba au Canada, a été le président du Département d’anatomie pendant 16 ans. Très reconnu dans son domaine, il est l’auteur de 22 manuels et a publié plus de 181 articles scientifiques. En 1991, il reçut le prix le plus distingué attribué dans le domaine de l’anatomie au Canada, le J.C.B. Lorsqu’il fut interrogé sur les versets coraniques parlant de Science, qu’il pris le temps d’étudier aux côtés de Keith Moore, il répondit :

« D’après ce qu’on m’a dit, Mohamed était un homme très ordinaire. Il ne savait pas lire et ne savait pas écrire, c’était un illettré. Et nous parlons d’un homme qui a vécu il y a plus de douze siècles. Alors vous avez quelqu’un d’illettré qui fait, à propos des sciences naturelles, de profondes déclarations qui sont étonnamment exactes. Et personnellement, je ne vois pas comment cela pourrait relever du simple hasard. Il y a trop d’exactitudes et, comme le docteur Moore, je n’ai pas de difficulté à accepter l’idée que c’est une inspiration divine, ou une révélation qui l’a amené à faire ces déclarations. »

Comment expliquer que le Dr Persaud, scientifique de renom, ait pu conclure au caractère divin du Coran ?

Le docteur E. Marshall Johnson, auteur de plus de 200 publications, était professeur émérite d’anatomie et de biologie à l’Université Thomas Jefferson à Philadelphie aux États-Unis. En 1981, au cours de la 7ème Conférence Médicale à Dammam en Arabie Saoudite, le professeur Johnson déclara, lors de son exposé sur son travail de recherche :

« Le Coran décrit non seulement le développement externe, mais met aussi l’accent sur les stades internes, les stades à l’intérieur de l’embryon, c’est-à-dire les stades de sa création et de son développement, et il met l’accent sur des faits importants reconnus par la science contemporaine. »

Il dit également :

« En tant que scientifique, je ne m’occupe que de choses que je peux clairement voir. Je suis capable de comprendre l’embryologie et la biologie liée au développement. Je suis capable de comprendre les mots du Coran qui me sont traduits. Comme l’exemple que j’ai donné tout à l’heure, si je vivais à cette époque-là, tout en sachant ce que je sais aujourd’hui, et que je voulais décrire les choses, je serais incapable de les décrire de la façon dont elles ont été décrites. Je ne vois pas comment on pourrait réfuter l’idée voulant que cet individu, Mohamed, a dû prendre ces informations quelque part. Donc je ne vois rien, ici, qui vienne contredire le concept selon lequel ses paroles ont été prononcées sous l’influence d’une intervention divine. »

Comment expliquer que le Dr Johnson, biologiste de renom, ait pu conclure au caractère divin du Coran ?

En plus d’avoir rigoureusement conservé le Coran, les compagnons de Mohamed firent également un gros travail de compilation de ses faits et gestes, appelés les hadiths. Les deux recueils de hadiths reconnus comme étant authentiques sont celui de l’imam Al Boukhari et celui de l’imam Mouslim.

Le docteur Joe Leigh Simpson, ancien président de la Société américaine de Fertilité et professeur de génétique humaine et moléculaire à Houston aux États-Unis, reçut plusieurs prix, dont le prix de la reconnaissance du public en 1992, décerné par l’Association des professeurs d’obstétrique-gynécologie. Il pris le temps d’étudier les deux propos suivant tenu par Mohamed, il y a plus de 1400 ans :

« Dans chacun d’entre vous, tous les éléments de votre création sont rassemblés dans l’utérus de votre mère en l’espace de quarante jours… »[1]

« Si l’embryon dépasse le stade de quarante-deux jours, Dieu lui envoie un ange qui le façonne et crée son ouïe, sa vue, sa peau, sa chair et ses os… »[2]

Après étude approfondie, voici ce que le Dr Simpson déclara :

« Donc les deux hadiths [cités ci-dessus] que nous avons retenus, nous fournissent un calendrier très précis du développement embryologique général durant les quarante premiers jours. Comme les autres conférenciers en ont fait la remarque à plusieurs reprises ce matin, ces hadiths n’ont pu être révélés sur la base des connaissances scientifiques qui étaient disponibles à l’époque où ils ont été écrits…Il s’ensuit, je crois, que non seulement il n’y a aucun conflit entre la génétique et la religion, mais qu’en fait, la religion peut guider la Science en apportant des révélations aux approches scientifiques traditionnelles. Et il y a, dans le Coran, des déclarations dont le caractère véridique a été démontré des siècles plus tard, ce qui prouve que les connaissances scientifiques que l’on retrouve dans le Coran proviennent de Dieu. »

Comment expliquer que le Dr Simpson, généticien de renom, ait pu conclure au caractère divin du Coran ?

Toutes ces citations sont tirées de plusieurs conférences que ces professeurs ont pu donner, dont voici quelques liens des vidéos. Car en bon scientifique, on se doit de faire ce travail de vérification des sources, afin de s’assurer de la véracité des propos tenus. Malheureusement, les vidéos ne sont pas sous-titrées en français mais restent d’un anglais relativement compréhensible en principe.

Sachant qu’ils n’étaient pas musulmans, est-ce un simple hasard que des spécialistes de renom aient tenu de tels propos sur les versets coraniques ? Et ce, après les avoir étudiés en détail, en présence de linguistes maîtrisant parfaitement l’arabe ? Sans qu’absolument aucune erreur n’ait été trouvée dans les descriptions faites dans le Coran ? Comment cela est-ce possible ? D’où provient tout ce savoir contenu dans ce Livre ?

Alors de se demander : Serait-ce raisonnable d’attribuer au hasard l’énoncé de ces versets coraniques détaillant les étapes du développement de l’embryon ? A une simple intuition de la part de Mohamed ? A de la chance ? A des croyances ancestrales ? Est-ce plausible ? Rationnel ? Cohérent ? D’où pourrait bien provenir ces informations scientifiques découvertes que très récemment ? Serait-ce totalement insensé, absolument illogique et complètement absurde de dire que l’auteur de ces versets n’est autre que Le Créateur de l’être humain ?

Une chose est sûre, il est à noter que ces versets cités dans le Coran, décrivant les étapes du développement de l’embryon dans l’utérus maternel, ne sont pas contradictoires avec la Science. Bien au contraire, ces descriptions concordent même rigoureusement avec les découvertes scientifiques modernes.


[1] Rapporté dans le recueil de l’imam Mouslim, propos n°2643, dans le recueil de l’imam Al-Boukhari, propos n°3208
[2] Rapporté dans le recueil de l’imam Mouslim, propos n°2645

IV. CONCLUSION

Toujours dans cet état d'esprit rationnel, cohérent et logique que l'on s'impose depuis le début de cette synthèse, le fait de confronter le...
Lire la suite
7 février 2021

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 2/3

2 – La formation des os et de la chair : Un autre élément important contenu dans ce verset concerne la formation des os...
Lire la suite
7 février 2021

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 1/3

La reproduction humaine est un sujet sur lequel toute œuvre humaine ancienne, à partir du moment où elle s’engageait dans le détail, émettait...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 12/12

17 – Le mensonge contrôlé par le lobe préfrontal du cerveau : Que se passe-t-il dans le cerveau du menteur ? Comme on pourrait l’imaginer,...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 11/12

16 – Les abeilles : Dans les colonies d’abeilles, à chacune des nombreuses abeilles est assignée une tâche, à l’exception des mâles. En effet,...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 10/12

14 – La sexualité chez les plantes : L’existence d’une sexualité chez les plantes n’a pas toujours été une évidence. Au contraire, la croyance...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 9/12

12 – L'eau c'est la vie : L’eau est un élément indispensable à la Vie, à l'Homme, aux végétaux. Sans eau, aucun organisme ne...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 8/12

11 – Rôle des montagnes : Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des « bosses » qui se dressaient à la surface de la...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 7/12

10 – La formation du Fer et l'importance de ce métal : Les découvertes astronomiques modernes ont révélé que le Fer se trouvant sur...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 6/12

9 – Le ciel doté de retour : Comme expliqué plus haut, le ciel terrestre est composé de plusieurs couches, chacune jouant un rôle...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 5/12

8 – Rôle de l'atmosphère : D'importantes études ont été menées ces dernières décennies pour comprendre le fonctionnement de l'atmosphère et déterminer son...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 4/12

7 – Composition de l'atmosphère terrestre :  Ce qui se situe au-dessus de notre tête est communément appelé le ciel. Le terme scientifique...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 3/12

5 – Orbite de la Lune et du Soleil : En mécanique physique, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un objet céleste sous l'effet de la gravitation. Par exemple,...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 2/12

3 – Théorie du Big-Bang :   Il est communément admis que l’Univers est né il y a 13.7 milliards d’années suite à une...
Lire la suite
7 février 2021

II. CORAN ET SCIENCE 1/12

1 – L'Univers a un début : Comme expliqué dans la Partie 1, jusqu’au début des années 1900, l’idée admise par toute la communauté...
Lire la suite
7 février 2021

I. INTRODUCTION

Mohamed est né vers 570 après J.C, dans une ville de la péninsule arabique appelée La Mecque. L'apparition du Coran a commencé à...
Lire la suite
7 février 2021
Télécharger le livre

Pour toute question, remarque, critique constructive, autre : lasciencemeneaallah@gmail.com

I. INTRODUCTION

admin9815 07 février 2021

Mohamed est né vers 570 après J.C, dans une ville de la péninsule arabique appelée...

II. CORAN ET SCIENCE 1/12

admin9815 07 février 2021

1 – L'Univers a un début : Comme expliqué dans la Partie 1, jusqu’au début des...

II. CORAN ET SCIENCE 2/12

admin9815 07 février 2021

3 – Théorie du Big-Bang :   Il est communément admis que l’Univers est né il...

II. CORAN ET SCIENCE 3/12

admin9815 07 février 2021

5 – Orbite de la Lune et du Soleil : En mécanique physique, une orbite est la trajectoire que dessine dans...

II. CORAN ET SCIENCE 4/12

admin9815 07 février 2021

7 – Composition de l'atmosphère terrestre :  Ce qui se situe au-dessus de notre tête...

II. CORAN ET SCIENCE 5/12

admin9815 07 février 2021

8 – Rôle de l'atmosphère : D'importantes études ont été menées ces dernières décennies pour...

II. CORAN ET SCIENCE 6/12

admin9815 07 février 2021

9 – Le ciel doté de retour : Comme expliqué plus haut, le ciel terrestre est...

II. CORAN ET SCIENCE 7/12

admin9815 07 février 2021

10 – La formation du Fer et l'importance de ce métal : Les découvertes astronomiques modernes...

II. CORAN ET SCIENCE 8/12

admin9815 07 février 2021

11 – Rôle des montagnes : Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des « bosses »...

II. CORAN ET SCIENCE 9/12

admin9815 07 février 2021

12 – L'eau c'est la vie : L’eau est un élément indispensable à la Vie, à...

II. CORAN ET SCIENCE 10/12

admin9815 07 février 2021

14 – La sexualité chez les plantes : L’existence d’une sexualité chez les plantes n’a pas...

II. CORAN ET SCIENCE 11/12

admin9815 07 février 2021

16 – Les abeilles : Dans les colonies d’abeilles, à chacune des nombreuses abeilles est assignée...

II. CORAN ET SCIENCE 12/12

admin9815 07 février 2021

17 – Le mensonge contrôlé par le lobe préfrontal du cerveau : Que se passe-t-il dans...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 1/3

admin9815 07 février 2021

La reproduction humaine est un sujet sur lequel toute œuvre humaine ancienne, à partir du...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 2/3

admin9815 07 février 2021

2 – La formation des os et de la chair : Un autre élément important contenu...

III. CREATION DE L’HOMME DANS LE CORAN 3/3

admin9815 07 février 2021

J’ai conscience de deux choses : → D'une part, les lacunes liées à la non-maîtrise de...

IV. CONCLUSION

admin9815 07 février 2021

Toujours dans cet état d'esprit rationnel, cohérent et logique que l'on s'impose depuis le début...